FIN

Image

Image

Image

Fin…

Ca y est, nous voilà installés dans notre petite maisonnette à Escagnès.

Nous nous levons depuis quelques matins face à un paysage de collines et de vignes, devinant la plaine et la mer au loin. Le petit air frais Briançonnais du soir et de la nuit est bel et bien derrière nous, ainsi que les longs hivers froids et enneigés. Nous leur avons préféré les grosses chaleurs et les moustiques… mais aussi les hivers doux ! Nous imaginons déjà les barbecues du mois de janvier sur notre terrasse ensoleillée !!

Nouveaux boulots, nouvelle école, nouveau quotidien pour chacun de nous.

Nouveaux paysages, nouveaux horizons, nouveaux projets, tellement imprégnés de tout ce bon que nous avons vécu cette année, ces dernières années.

La vie n’est pas un long fleuve tranquille ! Chaque épreuve, chaque pas vers l’Autre, chaque choix est fait pour nous enrichir, pour nous faire découvrir toujours un peu mieux qui nous sommes et vers quoi nous désirons aller.

Depuis toujours, nous nous sommes construits individuellement et ensemble aux côtés de chaque personne croisée sur notre Chemin : collègues, voisins, copains, amis, familles et plus récemment pèlerins, hôtes. C’est dans la Vallée de l’Orb que nous avons choisi de poursuivre notre route, au beau milieu des vignobles de Saint Chinian.

Le livre de notre superbe et fabuleux voyage peut désormais se fermer.

Et c’est donc par ces quelques mots sur une page blanche que se termine également notre blog, que nous avons eu vraiment grand plaisir à partager avec tous nos lecteurs depuis de longs mois. Il était tellement important pour nous dans cette période de grandes nouveautés de pouvoir vous livrer quelques-unes de nos émotions.

Merci à vous de nous avoir lus, soutenus et encouragés par vos réponses. C’est aussi par et grâce à vous que cet échange a existé.

 

Les Roquebrunois d’Escagnès. 

 

… Début.

Image

 

Publié dans Avant le départ... | 10 commentaires

Retour vers mon futur

20130815-154018.jpg

2005 : je fuis une vie un peu compliquée dans les
Alpes-Maritines pour m’installer dans les Hautes-Alpes au mois de juillet.
6 mois plus tard, alors que je m’étais décidée à rester
célibataire une paire d’années… je rencontre Yohan. « Une amourette sans
lendemain » avais-je pensé.
Puis les semaines et les mois passent.
Grimpe, rando, balade en montagne rythment mes temps libres,
nos temps libres.

Fin 2006, je rencontre les potes de Rêv’Arts Disent. Avec
eux, c’est une belle aventure artistico-festivalo-culturelle qui va commencer.
Elle durera trois ans pour ma part, mais quelles trois années ! Quelle
riche expérience associative et humaine j’ai vécu auprès de
vous les amis !

Entre deux réunions, Yoh et moi devenons parents. Gahia voit
le jour en 2007. Quel bonheur là encore.
Notre vie change, inévitablement. Les gestes de la vie
quotidienne s’accélèrent un peu. Les sorties montagnes se font plus rares,
parfois seule, parfois à trois, rarement à deux ! Les réunions
associatives, elles, se multiplient au contraire, d’autant que l’ADSCB est
entrée dans ma vie. Difficile parfois de rester efficace…

2010 : je m’arrondis de nouveau. Colin pointe le bout
de son nez le 14 juillet et nous, Gahia comprise, réajustons notre rythme de
vie.

Et c’est là que tout a basculé !!!

Envie d’autre chose, envie d’ailleurs.
Je ne reparlerai pas ici du voyage, vous avez déjà eu votre
dose, mais de ces quelques jours passés avec vous dans ces belles montagnes que
j’aime tant…
Notre aventure de 15 mois nous a littéralement transformés,
c’est un fait. Pour autant, nous vous avons retrouvés comme si nous nous étions
quittés hier, grandit les uns les autres des expériences vécues durant tout ce
temps. Quel accueil les amis, quelle joie de vous retrouver pour
quelques jours, et quelle tristesse de vous quitter.
Evidemment, mes larmes coulent, pas d’entorse à la règle. Après tout, je n’ai pas mis toutes ces années à construire cette réputation de
pleureuse professionnelle pour vous décevoir aujourd’hui !!
Mais je sais et je ressens profondément que toutes ces
belles amitiés que j’ai liées avec chacun de vous ne font que commencer…
Alors à bientôt ! Je vous aime très fort, vous allez me
manquer.

Claire

20130815-154413.jpg

Publié dans En direct du voyage | 2 commentaires

Proche de nos cœurs

20130815-144151.jpg

Après bien des années, Briançon, on a décidé de te quitter.
Pas que l’on t’aime pas, loin de là.
C’est là que pour nous, tout a commencé : premiers baisers, sucrés, salés, bourrés sur un canapé.
De la montagne, et déjà des étoiles, de la grimpe et de la glisse, du rire et des larmes, des Festiv’hauts et des festiv’bas, une MJC et son ciné, des barjots et des ados. D’la culture, parfois de la vie dure.
Mais surtout des amis, du soleil dans nos vies.
Puis deux marmots, très, très beaux !
Des ennuis, des envies, des projets, des échecs, mais pas de mat, pas si vite.
Une grande balade, un grand bonheur, la vie à pleine dents avec tout son mordant, plus rien ne sera comme avant…
Une ferme, de nouveaux amis, belle école dans nos vies.
Des envies, des projets, encore et encore, de beaux rêves. Sans eux, on crève.
Et vous les amis ?
Là, sur notre cœur, avec vous encore partager nos malheurs, nos bonheurs, des rires envoleurs pour moquer le malheur.
Rien ne s’arrête, tout continue : un bout de Vous avec Nous, un bout de Nous avec Vous.
Continuer, pleurer, aimer, moins reculer qu’avancer.
Des jours, des mois, des émois, des années, belles amitiés partagées.
Le cœur lourd mais pas sourd, moment intense et fugace, on s’enlace ?
Sans alarme, allez, on verse une larme ? Une tranche de vie, des amis, de belles âmes sans vague à l’âme.
Briançon on t’a aimé, et on continuera.
Repartir, reprendre, réapprendre, recréer, réinventer, re re re et mieux, mieux mieux.
Regard neuf, amitiés partagées, on peut pas oublier.
Des amis, un bout de vie, tranche de vie.
Une belle fête, une belle nuit.
Merci à vous les amis, conjuguons au passé, au présent et à l’infini.
Petite prose pour vous, pour la vie, vive la vie, de l’avant, EN AVANT !

Amig´Yoh!

20130815-144218.jpg

Publié dans En direct du voyage | Laisser un commentaire

Au revoir les amis et MERCI !

IMG_2184

Nous nous installions à la ferme du Lamalou le 14 janvier 2013 pour quelques semaines, nous avons fini par en repartir il y a quelques jours, le 1er août, abandonnant pour quelques temps notre vieux camping-car à la chaleur et aux futures intempéries de la plaine de Londres, celui-ci, encore clandestin sur le territoire français, ne nous permettant pas de circuler avec !

Un vrai voyage dans le voyage, c’est ainsi que nous avons vécu les moments que nous y avons passés.

Ces 7 mois de sédentarité vécus auprès de Stéphane, Silvia et leur petite famille (euh… que dis-je, leur grande famille) ont été d’une telle richesse que nous les considérons comme une grande étape d’apprentissage. Nous resterons profondément marqués par cette expérience et prenons désormais un vrai tournant dans notre façon d’envisager le futur.

Si le voyage itinérant avait déjà permis un retour aux sources et sur nous-mêmes, individuellement évidemment mais aussi sur le plan familial, cette transition de plus d’une demie année au sein des jardins agro-écologiques du Lamalou ont été une vraie continuité du voyage et de cet Essentiel que nous étions allés y chercher.

La vie est décidément bien faite. Nos projets d’installation dans les Cévennes à notre retour d’Espagne en décembre n’ont pas vu le jour et nous ont donc obligés à rester un peu plus longtemps à Mas de Londres. Cette période a été très constructive puisqu’elle nous a permis de réajuster nos ambitions, nous laissant un peu porter par le destin plutôt que de le forcer.

Alors MERCI la vie !!!

Mais aussi et surtout MERCI Stéphane, MERCI Silvia !!!

C’est avec une très grande émotion que nous avons passé notre dernière soirée auprès de vous à la ferme mercredi dernier, que nous avons continué encore et toujours à échanger avec vous sur la vie, la nature, le monde, jusqu’au milieu de la nuit.

Et c’est avec encore plus d’émotion que nous avons laissé couler nos larmes jeudi matin après avoir embrassé tout ce petit monde qui nous a accueillis si naturellement depuis le mois de janvier : Steph et Silvia donc, mais aussi Elior, Océane, Iris, Ardea et Kim. Petit clin d’œil également au Mayal, aux 60 poules, à la dinde, au dindon et à leurs poussins, aux lapins que nous avons nourris presque quotidiennement durant tout ce temps, et à Diego et Lili, les compagnons canidés, complètement fous mais vraiment sympa !

Nous ne vous disons évidemment pas « adieu » puisque nous avons bien l’intention de venir nous ressourcer de temps en temps auprès de vous dans votre lieu de vie, si vous voulez bien ENCORE nous y recevoir !!!??

Mais surtout, c’est avec un immense plaisir que nous vous accueillerons dans notre CHEZ NOUS à Escagnès, à partir du 17 août pour une soirée, un week-end, une semaine, une demie année !!??

A très bientôt donc. Nous vous embrassons très,très fort.

Les WOOFers au long terme !

IMG_2519 IMG_2827 IMG_3153 IMG_3162 IMG_3300 IMG_3309 IMG_3469 IMG_3678 IMG_3684 IMG_3732

IMG_3680

IMG_3739

Publié dans En direct du voyage | 1 commentaire

La boucle est bouclée

20130622-145516.jpg

Comme si c’était écrit… un an jour pour jour après que nous avons quitté Briançon, la suite de notre vie se décide.
Flash-back : le 16 mai 2013, alors que je me lève dans un grand optimisme pour me rendre à Béziers passer ENFIN mon premier entretien d’embauche après avoir envoyé plus de 80 candidatures, ma pensée est la suivante « la boucle est bouclée… 16 mai, c’est peut être un signe. Demain est un nouveau départ… ».
Quelques heures plus tard, je rentre littéralement épuisée d’une rencontre très enrichissante avec une grande partie de l’équipe de Habitat et Humanisme (depuis combien de temps n’avais-je pas fait preuve d’une telle concentration !!?) et de ce fameux entretien qui a fini par se solder, il y a quelques jours par une réponse positive !

Après quelques moments de doutes et de remise en question au mois d’avril, difficilement vécus il faut le dire, mais pourtant nécessaires dans ce choix de lâcher-prise et de se laisser porter par la Providence, qu’il a été bon finalement d’apprendre à faire confiance, à croquer à pleines dents ces moments passés à la ferme, à vivre au jour le jour, à en apprendre chaque jour d’avantage sur ce que représente la vie en accord avec la nature.

Qu’il a été bon de vivre cet hiver froid, ce printemps pluvieux, pour enfin voir arriver cette douce chaleur, ce beau soleil et ce nouvel été. Il est des épreuves dans la vie qui nous font tellement grandir qu’elles paraissent plus faciles à traverser… Surtout une fois qu’elles sont derrières !!

La vie en accord avec la nature est une épreuve en soi, même si cela a été notre choix. Mais nous sommes aujourd’hui si heureux d’avoir eu à dépasser ces obstacles, à vivre avec tous ces éléments qu’elle a déployer encore plus cette année que d’habitude : froid, gel, pluie, vent, inondations…
On a survécu, faisant parfois appel aux copains et aux familles pour un peu plus de confort momentané, mais nous avons toujours eu grand plaisir à retrouver notre Pépé, aussi mal isolé et perméable soit-il… tout simplement parce qu’il est notre chez nous du moment. Nous y avons vécu et continuons à y vivre des moments de pur bonheur avec les enfants. Une vraie vie pleine de complicités s’est créée entre nous quatre, avec des petites tensions par moments, inévitables du fait d’une grande promiscuité, mais c’est sûr, on ne gardera que le meilleur.
Le toit qui fuit, les tuyaux gelés, l’eau des deux gués qui entourent la ferme qui monte, qui monte, qui monte, les réveils avec seulement quelques degrés au-dessus de zéro, l’inexistence de douche, d’électricité, d’eau courante et de toilettes dans le camion… on a appris à vivre avec et sans ça et à se passer d’un certain confort, et à bien vivre même !

Quel bonheur d’entendre Gahia, pensive, se dire à elle-même il y a quelques jours… : « On pourrait construire une maison autour de notre camping-car, comme Steph et Silvia, comme ça on pourrait rester là… ». Même s’il y avait bien en toile de fond l’idée de pouvoir rester dans son école, de ne pas quitter ses copines, encore une fois, je ne peux m’empêcher de penser que c’est aussi une belle preuve qu’elle se sent bien dans notre vie actuelle. Les enfants s’y sont très bien adapté parce que finalement, c’est si simple la vie ici, si naturel !!

Enfin… ceci dit, nous envisageons tout de même d’en changer. Ce voyage intérieur dans le voyage n’était qu’une transition entre l’itinérance et notre future vie.
Béziers est à 1h15 d’ici… Il faut reprendre la route pour nous poser un tout petit peu plus loin, durablement cette fois-ci ! Alors nous nous faisons doucement à l’idée de quitter la ferme du Lamalou, pour un nouveau projet de vie dans de nouvelles contrées.
Il nous reste quelques semaines pour trouver l’endroit où nous installer pour la suite… et nous faire à l’idée de mettre de côté, pour quelques années, notre vie de nomade.

Mettre de côté !!???!! Yohan y est tellement attaché et y a tellement pris goût, il y a de fortes chances qu’il parvienne coûte que coûte à faire durer le plaisir… peut-être avec une petit commerce ambulant…?!

Nouvelle vie on a dit, alors on y va !!…

Claire, future biterroise

20130622-144650.jpg

20130622-144757.jpg

20130622-144930.jpg

20130622-145049.jpg

20130622-145240.jpg

20130622-145445.jpg

20130622-145558.jpg

20130622-145818.jpg

20130622-145841.jpg

20130622-145726.jpg

20130622-150127.jpg

Publié dans En direct du voyage | 4 commentaires

Un an déjà…

20130522-105401.jpg

… que nous nous levions ce 17 mai 2012, dans la maison de nos amis de Villard qui nous avaient hébergés la dernière nuit avant le départ, pour que nous puissions démarrer notre périple de « chez nous » (ou presque), comme prevu. Nous nous levions pour prendre la route pour notre longue balade familiale vers Saint Jacques de Compostelle, dans une ambiance forcément riche en émotions.
Nous nous rappelons nos derniers préparatifs : la remorque de Yohan débordant de toutes parts, la poussette de Colin bien chargée aussi, le tout, pas encore très organisé…! Gahia aux anges de faire la première étape Villard-Briançon entourée de ses copains, Colin fièrement installé dans sa belle carriole bleue et nous, un peu comme sur une autre planète !?

Puis LE départ : notre première marche jusqu’à la gare de Briançon accompagnés de nos amis, sur un air d’accordéon donnant une ambiance festive au passage de cette chouette caravane. Que d’émotions !!!
Et nous ne savions pas encore, après les adieux sur le quai de la gare, retrouvant encore quelques autres amis et collègues venus nous faire une dernière bise, ce qui nous attendait !

5 mois d’un pur bonheur, comme l’a souvent écrit Yohan, de rencontres fabuleuses, d’une vie saine et libérée de certains aspects matériels. Un quotidien centrés sur nous-mêmes, les enfants, reposant sur la confiance et les rencontres.
Puis Santiago a pointé le bout de son nez, ou plutôt le clocher de sa cathédrale, et une nouvelle aventure a alors commencé… Notre premier objectif était atteint ; il nous fallait donc construire la suite en nous laissant porter par les opportunités, les propositions, nos envies, nos rêves.
L’Andalousie nous a accueillis durant presque deux mois, nous offrant une douce entrée dans l’hiver, avant un retour en France, où nous allions nous poser un peu afin de réfléchir à la suite de nos vies.

En janvier nous nous sommes installés chez nos hôtes agriculteurs, si sympas et accueillants. Ce qui devait être une solution temporaire est devenu notre quotidien. En presque cinq mois, les arbres ont eu le temps de verdir, les bourgeons de fleurir, les nuits de s’adoucir, et une vraie solidarité s’est installée entre nous, simple et naturelle. Les uns aidant au travail de la terre et à la prise en charge des enfants, les autres offrant en échange une alimentation saine, un beau terrain, le tout dans une douce amitié qui se tisse au fil des jours.

Mais qu’en est-il de nos projets ?…
Malheureusement, et malgré beaucoup d’énergie dépensée, les différentes démarches effectuées dans l’idée d’acquérir un commerce dans les Cévennes n’ont pas abouti. Après un petit temps nécessaire à la digestion de deux échecs coup sur coup, nous avons décidé de prendre un peu de recul, du temps, et de retourner à des recherches d’emploi (très actives aussi). Nous n’abandonnons pas notre projet pour autant, mais le remettons à plus tard, le temps de repenser le concept, envisageant peut être une création plutôt qu’une reprise.

Aujourd’hui, notre devise est désormais bien acquise… « poc a poc », comme nous l’a tant répété ce cher Carlos rencontré sur le Chemin.
Nous gardons confiance et ne regrettons aucune des décisions prises quant à notre changement de vie, même si nous sommes aujourd’hui bien conscients qu’elle se mérite cette nouvelle vie !

Nous profitons de ce texte pour remercier, encore et toujours, ceux, qui se reconnaitront, dont nous dépendons depuis déjà un an, gardiens de nos meubles, cartons, animal à quatre pattes et vingt griffes !!… sans qui cette (longue) phase intermédiaire n’aurait été possible.

En attendant que les choses se mettent en place, nous continuons à profiter du quotidien avec les enfants, à apprendre chaque jour un peu plus de l’agriculture et à laisser émerger de nouveaux petits projets…

La familia de la granja del Lamalou !20130522-104553.jpg20130522-104655.jpg20130522-104819.jpg20130522-105034.jpg20130522-105452.jpg20130522-105524.jpg

20130522-105727.jpg

20130522-105858.jpg

20130522-105911.jpg

20130522-110022.jpg

Publié dans En direct du voyage | 3 commentaires

Retour à l’école

20130317-092141.jpg

Me revoilà les copains ! Ça fait longtemps que je ne vous ai pas donné de nouvelles. Il y a eu plein de changements ces derniers temps !
Depuis quelques semaines, on habite dans notre camping-car (heureusement, il est très grand) à la ferme du Lamalou, chez Steph et Silvia. Ils sont maraîchers et ils ont des animaux. Avec mon frère, on donne à manger aux lapins et aux poules ; par-contre, c’est maman qui donne au cochon parce qu’il nous fait un peu peur !

A la rentrée des vacances de février, vu que ça faisait longtemps que je réclamais de retourner à l’école, mes parents m’ont inscrite à celle de Notre Dame de Londres. C’est une toute petite école avec seulement trois classes. Dans la mienne, on est toutes les maternelles réunies : petite, moyenne et grande section. Dés le premier jour, j’ai trouvé des copines et des copains.
Comme je suis arrivée en cours d’année scolaire, ils avaient déjà commencé les costumes pour le carnaval, mais ça y est, j’ai rattrapé mon retard. Le thème qui a été décidé est celui de la musique, et moi, j’ai choisi l’accordéon pour mon déguisement. Le samedi 30 mars, on défilera dans les rues du village avec tous les enfants de l’école et les parents, et on aura le droit de prendre des instruments de musique de chez nous.
Ah oui, au fait, j’ai repris l’école ici parce que papa et maman ont décidé qu’on ne reviendrait pas à Villard et qu’on habiterait dans la région Languedoc Roussillon. C’est vrai que c’est beau par ici, il y a des petites montagnes d’un côté, qui s’appellent les Cévennes, et la mer de l’autre. Moi, je rentrerais bien quand même, pour vous vous retrouver, mais je sais que ce n’est pas possible.

En tous cas, je voulais vous dire que j’ai été très contente d’avoir souvent de vos nouvelles depuis qu’on est parti l’année dernière, et que ça m’a fait plaisir aussi de vous écrire des textes sur le blog. J’espère que je pourrai quand même vous revoir quand je viendrai en vacances à Briançon parce que vous me manquez.
Alors A BIENTÔT LES COPAINS !!

Gahia20130317-092018.jpg20130317-092236.jpg20130317-092056.jpg

20130317-092402.jpg

20130317-092541.jpg

Publié dans En direct du voyage | 4 commentaires